8 juin 2012

Cinéblabla #3

Explications et théories sur Prometheus



S'il y a une chose que l'on peut dire sans risque sur Prometheus, le dernier film de Ridley Scott, c'est que celui-ci suscite bien des débats parmi ses nombreux spectateurs, que ce soit quant à la qualité même du métrage (sur laquelle nous nous sommes déjà étendus dans le précédent article), mais aussi sur les diverses incompréhensions et interrogations pouvant apparaître suite à sa vision. C'est sur ce second aspect que nous nous attarderons à présent, en commençant par donner des explications simples et accessibles de tous les points qui, après réflexion et argumentation, ne s’avéreront finalement interprétables que d'une seule façon, avant de développer nos propres théories sur les zones d'ombres plus sujettes aux divergences d'opinions. Bien évidemment, ce qui suit révèle des éléments clés de l'intrigue et n'est à lire qu'après avoir vu le film. 

"Chers passagers, le vol 93 "Terre/LV-223" arrive à destination. Veuillez gardez vos ceintures et vos masques bien attachés"

Débutons les explications en éclaircissant la fonction d'un élément étrange se trouvant au centre du scénario de Prometheus : le liquide noir. En regroupant les différentes conséquences de son exposition le long du film (que nous allons détailler), on peut facilement déduire que celui-ci est un agent mutagène qui, tel le monolithe de 2001 : L'Odysée de l'espace, se trouve être à la source-même du principe d'évolution. Malheureusement pour nous, cette évolution ne semble pas aller dans le sens de la paix sur Terre dans un océan de fleurs et de chants psychédéliques d'oiseaux hippies fans des Beatles, mais plus dans celui de la création d'êtres hargneux et agressifs aux capacités d'adaptation aussi prodigieuses que terrifiantes.

"Nutella : chaque jour, c'est de l'horreur à tartiner !"

Lors de la scène d'introduction, on voit un Ingénieur ingurgiter volontairement cette mystérieuse substance noire, ce qui le fera se désagréger de toutes parts et tomber dans l'eau comme un ivrogne sur les bords de Seine ou les quais de la Garonne ("Ô mon pays ! Ô Toulouse !" Pardon...). La caméra virevoltante de Ridley Scott nous montre alors l'ADN de l'extraterrestre se noircir sous l'influence de cette matière visqueuse, avant de carrément se briser, pour finalement se reconstruire de manière sensiblement différente. Nous sommes donc ici en face de l'origine de l'humanité : le mélange entre l'ADN de l'Ingénieur et la substance noire, rajouté au contact de l'environnement terrestre, a ainsi créé une nouvelle base génétique qui donnera, à terme, naissance aux singes sans poils (ou presque) que nous sommes. Le principe d'évolution n'est pas pour autant mis de côté, comme le suggèrent les cellules se divisant sur lesquelles le titre du film apparaît, mais c'est l'élément déclencheur du processus et notre source génétique initiale qui sont ici réinventés.

"Et paf, ça fait des Chocapic !"

Bien plus tard, nous verrons quelqu'un d'autre avoir la chance de savourer ce délicieux liquide noir : le professeur Holloway, qui en boit une goutte lorsque le robotique David décide de lui faire une petite blague entre collègues, en mode discret, tendance "violeur au GHB". Et là, surprise ! Notre petit Holloway ne se transforme pas en cachet Efferalgan vivant (ou plutôt mourant), comme son ancêtre l'a fait précédemment, mais en une espèce de mutant peu ragoûtant, dont la belle Vickers (Charlize Theron) aura la bonne idée de faire un barbecue géant. Pourquoi donc ? Comme le dirait un flic bourru en s'allumant une clope devant une scène de crime banale pour ses tripes qui en ont vu passées, "l'explication la plus simple est souvent la meilleure" : les êtres humains ayant justement évolués à partir de ce fluide noir, il semble logique que celui-ci n'ait pas les mêmes effets destructeurs sur nous que sur les Ingénieurs, qui y sont eux génétiquement étrangers. Ainsi, l’absorption directe de la substance noire provoque une mutation/évolution accélérée chez ceux dont la structure génétique en est déjà partiellement composée.

"Qui veut une tranche de professeur Holloway bien grillé ?"

Dans le même sens, on aperçoit des vers de terre, lors de la découverte de la "salle à la grosse tête" (j'ai pas trouvé mieux) sur l'accueillante planète LV-223. Et ces vers de terre sont exactement les mêmes que par chez nous, vindiou ! On peut donc logiquement penser qu'ils sont, eux aussi, des évolutions du mélange Ingénieur/liquide noir (peut-être mêmes des échantillons terriens directement ramenés par les Ingénieurs, lors d'une ancienne visite de courtoisie dans le coin). Par la suite, on verra le dangereux fluide couler hors des jarres dans lesquelles il était contenu (en réaction à l'altération de l'air, provoquée par la venue de nos scientifiques/pilleurs de tombes extraterrestres), et ces mêmes petits verres se baigner joyeusement dedans, tels des vacanciers en plein été. Ils muteront alors, de la même façon que les êtres humains, en une version plus agressive, résistante et (comment le dire autrement ?) dégueulasse... C'est l'un de ces vers mutants qui attaquera ensuite Milburn (le biologiste à lunettes) et Fifield (le géologue écossais). Si Mulburn est alors simplement tué par le vers qui s'introduit dans sa gorge (Maman !), Fifield se retrouve quant à lui aspergé par le sang de la créature, en essayant de la dégager du bras de son infortuné camarade. Le fluide vital de la bestiole s'avère alors être un puissant acide (tel celui des "aliens" dans les anciens métrages), qui fait fondre son casque et le propulse la tête la première dans la piscine de coca-cola spatial se trouvant à ses pieds. Voilà pourquoi Fifield devient, quelques instants plus tard, un mutant pas trop content et décimant une bonne partie de l'équipage avec une incroyable rage. Fort est à parier, en suivant le même raisonnement, que Holloway n'aurait alors pas tardé à lui ressembler, si la fougueuse Vickers ne l'avait pas aussi vite cramé.

"Coucou ! Je suis Norbert le ver de terre !"

On arrive maintenant à la scène la plus fantastique, choquante, stressante, angoissante, paralysante et super-hyper-méga-ultra-giga over the top de Prometheus : l'auto-césarienne d'Elizabeth Shaw ! Après avoir fait "nouknouk" avec son chéri en pleine mutation (cherchez pas "nouknouk" dans le dictionnaire, c'est de mon invention), le professeur Shaw se retrouve en effet enceinte d'un bon gros bébé, ayant atteint en un jour le développement qu'un embryon normal présenterait uniquement au bout de trois mois, ce qui inquiète un peu la jeune maman... Une petite opération de rien du tout plus tard, les doutes se confirment : "Oh ! C'est un magnifique poulpe de quatre kilos, madame !" Re-pourquoi donc ? En premier lieu, remarquons que le petit bébé poulpe n'est pas arrivé à terme, et qu'une fois bien mûr et prêt à être cueilli (car le bougre continuera à grandir en dehors du ventre de maman, ce qui est logique quand on connaît la nature "survivor" de l'espèce), il s'avèrera être un bon gros facehugger des familles ! Vous savez, ces saletés pleines de pattes qui s'accrochent à votre caboche et vous roulent une pelle bien baveuse, comme un ado tout fier d'avoir enfin retiré son appareil dentaire.

"Qui veut un câlin ?"

Et lorsque l'on sait ça, tout fait sens ! Dans les autres épisodes de la saga, on a une reine xénomorphe (le vrai nom des "aliens") qui pond des œufs, dont éclosent des facehuggers inséminant ensuite un hôte avec un nouvel embryon xénomorphe, communément appelé chestburster (le célèbre petit Mickey qui vous transforme le bide en tartiflette au ketchup). Dans Prometheus, l'ovule d'Elizabeth fécondé par un mutant remplace donc simplement l’œuf d'alien, pour concevoir un facehugger bien plus imposant que la version habituelle et qui, après un beau bisou plein d'amour à tonton l'Ingénieur, donnera naissance à un splendide xénomorphe, lui aussi beaucoup plus gros que la face de gnocchi du "huitième passager". On peut d'ailleurs lancer une première hypothèse, quant à la différence de taille de ces gentilles bébêtes : au niveau de la reproduction, les mammifères seraient peut-être plus évolués que les ovipares (et qu'on ne me parle par de ces erreurs de la nature que sont les ornithorynques et autres monotrèmes), ce que tendrait à confirmer la place de certains d'entre eux (l'espèce humaine) tout en haut de notre chaîne alimentaire. Le facehugger en gestation dans le bidon tout rond de maman, se développerait donc logiquement d'une meilleure façon que celui abandonné dans un vieil œuf pourri et crevant de faim pendant plusieurs années au fond de la cave à vins moisie d'un vaisseau extraterrestre insalubre et malodorant. Et qui dit gros facehugger et hôte Ingénieur, soit un humanoïde géant et surpuissant, dit xénomorphe avec du poil aux pattes et au menton dès sa sortie du berceau dans une belle explosion.

It's evolution, bitch !

Passons maintenant aux théories et autres extrapolations, en essayant de répondre à la question qui taraude l'esprit épuisé de la pourtant très énergique Elizabeth Saw, à la fin de son effroyable cauchemar sur la planète LV-223 : pourquoi les Ingénieurs nous ont-ils créé, pour finalement vouloir tous nous buter ? Pour tenter de formuler une réponse pas trop à côté de la plaque, revoyons déjà tout ce que l'on sait à ce sujet. En premier lieu, le sacrifice d'un Ingénieur mêlant son ADN avec du liquide noir a fourni la base génétique de plusieurs espèces sur Terre, dont l'humanité serait vraisemblablement un aboutissement, par son évident rapprochement avec cet étonnant créateur. Les Ingénieurs ont ensuite établi un contact avec différents peuples à des époques distinctes, en leur donnant une indication sur leurs origines, soit l'endroit où est stockée la fameuse substance noire. On sait aussi que, contrairement aux Ingénieurs, la substance noire ne nous tue pas mais nous fait subitement évoluer en effroyables et sanguinaires monstres de foire (ce qui semble logiquement valable pour toute vie terrestre, comme l'indique la transformation "express" de nos amis les petits vers de terre), mais aussi et surtout qu'une "femelle humaine" contaminée peut donner naissance à un terrifiant et colossal facehugger. Nous savons également que l'équipage du Prometheus pose le pied sur LV-223 pour Noël 2093, et y découvre des Ingénieurs morts depuis approximativement 2000 ans, soit en 90-100 après Jésus Christ (d'où l'arrêt soudain de leurs visites). Devant un charnier de ces Ingénieurs, Milburn nous apprend d'ailleurs que l'un d'entre eux semble avoir "explosé de l'intérieur", ne laissant ainsi aucun doute sur la raison de leur fin prématurée. On découvre par la suite que, lors de leur débandade face à un ou plusieurs xénomorphes affamés, ceux-ci avaient décidé de revenir sur Terre pour apparemment nous éliminer (ce que tend à confirmer l'attitude belliqueuse de celui qui sera tardivement réveillé). Enfin, notons la présence d'une représentation de xénomorphe dans la "salle à la grosse tête" (toujours pas mieux), au-dessus de ce qui semble être un tombeau, ce qui nous éclaire sur le fait que les Ingénieurs connaissaient cette espèce et nous donne une idée de la manière dont ils la percevaient. En prenant tous ces éléments dans leur globalité, après les avoir interrogés dans le détail pour certains d'entre eux, une seule interprétation possible finit alors par s’élever au-dessus des autres...

"Je crois qu'on a découvert quelque chose, Milou !"

Voilà donc comment, à la vue des éléments précités, je vois personnellement les choses : Comme les scientifiques de l'ancienne quadrilogie, les Ingénieurs connaissaient l'existence des xénomorphes et en admiraient la perfection, en tant que prédateur ultime quasi-indestructible. Ils essayèrent alors de maîtriser cette puissance, d'en faire une arme biologique redoutable et inébranlable, but dont ils se rapprochèrent en découvrant la fameuse substance noire (qui est soit à l'origine des xénomorphes, soit créée et cultivée à partir d'expériences sur ces derniers). Afin de contrôler cette instable et explosive source d'énergie, ils décidèrent de créer une nouvelle espèce : l'ignoble rejeton d'une union interdite entre, d'un côté, la science et l'intelligence des Ingénieurs, et de l'autre, la force brutale et létale des xénomorphes. Ce monstre de Frankenstein avant l'heure, n'avait dès lors besoin que de temps et d'un environnement similaire à celui qui a vu naître et grandir ses "grand-parents". Et celui-ci fut trouvé sur une planète bleue, que le monstre lui-même appellerait plus tard la "Terre". Les Ingénieurs n'ont donc pas créé une arme pour nous annihiler : nous sommes nous-mêmes l'arme qu'ils ont tenté d'engendrer ! L'espèce humaine, sur le (très) long terme, avait pour objectif de devenir la plus puissante et terrifiante de toutes les armées ! Voilà pourquoi les Ingénieurs établirent un contact avec toute l'humanité et nous indiquèrent pour lieu de nos origines, non pas leur propre planète, mais la base scientifique et siège militaire dont ils étaient censés nous contrôler, lorsque nous serions enfin devenus les armes de destruction massive qu'ils désiraient.

Humanity is the perfect army.

Malheureusement pour eux (et heureusement pour nous ?), le plan des Ingénieurs avait une faille : en évoluant, les êtres humains sont arrivés à un stade où, en plus de pouvoir assimiler le fluide noir, ils étaient capables de donner vie à des facehuggers (comme le fera Elizabeth), et donc de produire des xénomorphes. Le pouvoir des xénomorphes avait ainsi réussi à franchir les barrières de la volonté et de l'intelligence humaines, hérités de leurs ancêtres Ingénieurs, et avait même, au contraire, trouvé un nouveau vaisseau, un nouveau moyen de se répandre dans l'espace infini et insondable, dont il pourrait se repaître à foison. En effet, depuis le lancement de leur programme, les Ingénieurs ramenaient régulièrement des échantillons humains sur LV-223, pour pratiquer des expériences sur ces derniers et ainsi évaluer leurs progrès (nos peintures murales représentant les géants pourraient même faire référence à cette pratique : on peut par exemple imaginer que les Ingénieurs offraient aux plus valeureux de telle ou telle tribu de venir avec eux sur une supposée planète-mère paradisiaque, ce à quoi les peintures feraient référence). Mais durant l'une de ces expériences, un accident avec la substance noire a eu lieu : une humaine fut certainement contaminée et un facehugger sortit de son ventre, attaquant peut-être un Ingénieur (celui vu par Milburn ?) et donnant ainsi le point de départ du massacre de l'équipage par un xénomorphe.

"Priviet, babouchka !"

En voyant cela, les survivants se rendirent compte du danger que représentait potentiellement l'espèce humaine : véritable foyer à xénomorphes, c'était une création imparfaite qui devait être éradiquée avant qu'elle ne puisse se retourner contre ses créateurs, même si c'était involontairement. Ils n'eurent cependant pas le temps de mettre leur plan à exécution et furent tous décimés, mis à part un unique rescapé bien au froid dans son module cryogénique... En se réveillant, 2000 ans plus tard (qui ne lui auront semblé durer qu'un instant), celui-ci découvre alors qu'il doit sa sortie du lit à un groupe d'être humains étrangement vêtus et parlant une langue qui lui est inconnue. L'un d'eux essaye de communiquer avec lui en baragouinant quelque chose de presque compréhensible, mais l'Ingénieur ne l'écoute pas vraiment, car il est surtout intrigué par le comportement et l'énergie dégagée par cet homme différent. Il comprend alors rapidement qu'il est en face d'une machine humanoïde, et si les humains ont pu créer une telle abomination, c'est que sa première intuition était belle et bien fondée : ces hommes ne sont pas des rats de laboratoire ayant survécu au massacre, mais des Terriens arrivés sur LV-223 par leurs propres moyens. Notre Ingénieur se rend ainsi compte avoir dormi de très nombreuses années et que l'espèce humaine, qui devait être exterminée, a proliféré et évolué au point de rattraper la technologie supérieure de son propre peuple. La menace que représente cette expérience échouée n'en est que plus grande, et il doit à tout prix reprendre sa mission là où elle fut malencontreusement arrêtée : il lui faut détruire l'humanité !

"Qui a osé me réveiller ?! RHAAAA !!"

J'ai retourné tout ça dans ma petite tête un bon moment, et c'est finalement le scénario le plus probable que j'ai réussi à trouver. Pour tous les autres détails à mon avis moins importants et encore inexpliqués, tel que la manière dont sera fait le lien avec la découverte du space jockey/Ingénieur du premier volet (si ce lien existe véritablement), j'attendrai patiemment la suite plus ou moins déjà annoncée et qui, je l'espère, confirmera les théories que j'ai ici avancées (non par ego, mais par simple goût pour les histoires bien racontées). Pour finir, je signalerai juste une chose qui fera plaisir aux détracteurs du film : rien ne peut justifier le fait que Fifield, étant géologue et établissant lui-même la topographie des lieux, se perde comme un abruti fan de Gilbert Montagné dans les différents couloirs du vaisseau extraterrestre, alors que les autres scientifiques retrouvent leur chemin sans aucune difficulté. C'est une vraie grosse erreur mais, sincèrement (et je pense que c'est finalement là que se trouve le cœur du débat), ça ne m'empêchera pas de dormir. Et si une chose devait tout de même troubler mon sommeil après avoir vu Prometheus, ce serait plutôt la délirante et jusqu'au-boutiste scène de césarienne que j'ai complètement adorée, comme vous vous en doutez. N'hésitez pas à me donner votre opinion sur mes différentes explications et théories, à me demander des précisions si vous trouvez que je reste trop flou sur certains éléments, ou à simplement saluer ma folie pour avoir, une nouvelle fois, rédigé un pavé aux proportions démesurées.

"J'ai rien pigé"

Article en rapport avec celui-ci : Prometheus

33 commentaires:

  1. Moi j'ai rien pigé.. En même temps j'ai pas vu le film.. C'est une suite officiel d'alien en fait? Aurais je le temps de retourner un jour au cinéma? Gotye n'est-il pas qu'un pauvre ripoff de Sting?? Que de questions après la lecture de ton post..

    RépondreSupprimer
  2. bon article ! bravo ;)

    RépondreSupprimer
  3. Roh putain Jam je t'aime ! Je croyais être le seul à voir en Gotye un ripoff de Sting ! XD
    Sinon Deuz, j'aime bien tes théories (j'avais pas exemple pas pigé que la scène d'intro se passait sur Terre, là ça fait sens, ouais) mais je suis pas sûr que Scott et son scénariste aient réfléchi autant que toi en fait ^^ On verra bien avec la suite; même si quoi qu'il en soit je reste sur le même avis que toi : Prometheus est un putain de film ! :D

    RépondreSupprimer
  4. Hello Jam,

    Merci pour ce condense. Il semble que j'avais manque quelques points essentiels du film. Tu as visiblement beaucoup reflechi au film et j'aimerais te faire par de mes nombreuses interrogations:

    Les Ingenieurs ont donc cree l'espece humaine en pensant a terme balancer sur terre de la matiere noire pour nous transformer tous en xenomorphe et ainsi creer une armee. Pourtant tu expliques que la faille dans leur plan etait que les Hommes (en l'occurence les femmes) pouvaient engendrer des facehunger et donc des xenomorphes... Ce qui est une bonne chose pour les Inge puisque c'est bien une armee de xeno qu'ils veulent. Non?

    Il me semble egalement etrange que les Inge donnent les coordonnees de leur planete militarisee. Pour quoi faire sinon pour nous inviter a venir les voir? Et dans ce cas quelles raisons ont ils de nous faire venir sur une planete sur laquelle ils developpent l'arme qui devra nous eliminer bien avant que nous ne puissions acquerir la technologie necessaire pour y poser le pieds (puisque l'attaque etait prevue pour les annees 90 - 100 ap JC)

    Il y a aussi un probleme quand on reflechit au plan a tres longue echeance des Inge. Les hommes modernes sont apparus il y a 200,000 ans. Le premier homme est date de plusieurs millions d'annees (3 - 5). Les premieres creatures complexes apparues dans les oceans remontent a 530 millions d'annees. A quelle moment de notre histoire doit on placer l'intervention des Inge? Dans tous les cas, c'etait il y a bien longtemps? Cela voudrait dire que les Inge ont plannifie leur attaque il y a au minimum 200,000 ans!? (et encore le plus logique serait de penser qu'ils etaient la des l'apparition des premiers animaux terrestres... -450 millions d'annees!!). La creation d'une armee implique la necessite de se defendre contre une menace qui a ete identifiee. Qui peut identifier une menace plusieurs millions d'annees avant son apparition? Si les Inge en sont capables ils doivent avoir des moyens technologiques demesures et dans ce cas les xenomorphes pourraient ils reellement constituer une menace ou meme une arme pour des etres si avances? On est en droit de penser qu'un bon vieux virus mutant invisible serait certes moins photogenique mais beaucoup plus efficace.

    Pour finir, si les Inge voulaient reellement envoyer leur matiere noire sur terre et que l'operation avait echoue, pourquoi n'ont ils pas envoyer une expedition de secour sur LV-226? On a du mal a croire qu'il n'y a que 10 Inge en tout! S'ils voulaient detruire l'humanite pourquoi ne pas detourner un asteriode pour l'envoyer sur terre? Il y a 2000 ans on ne l'aurait meme pas vu venir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnes questions ! Pour commencer, mon pseudo est Deuz (Jam est le "jamuray" qui a écrit le premier commentaire sur cet article), mais c'est ma faute, car je suis trop demeuré pour penser à signer mes articles(et puis j'aurais dû prendre un vrai bon pseudo, "Kick-Ass" aurait été plus approprié par exemple ^^).

      Pour le premier point, je ne pense pas que les Ingénieurs voulaient créer une armée de xénomorphes, mais bien l'humanité telle qu'elle est, en gardant le contrôle sur cette dernière. Dans ma théorie, ils veulent justement détruire notre espèce car ils se rendent compte que celle-ci pourrait finalement évoluer de manière très dangereuse et permettre l'expansion des xénomorphes, dont ils essayaient de contrôler la perfection biologique en la combinant à leur propre ADN d'êtres intellectuellement plus évolués.

      Pour la raison des peintures avec coordonnées, elles sont peut-être simplement l'enseignement que nous ont donné les Ingénieurs pour conserver leur position de créateur vis-à-vis de notre espèce. Pour donner des ordres à son fils, un père doit d'abord établir une vraie relation enfant/parent avec lui et affirmer le lien qui les unit, dont les précisions sur les origines de l'enfant font partie. A terme, ils pensaient peut-être sélectionner certains humains pour les amener et les entraîner sur LV-223, qui serait la base militaire principale des Ingénieurs dans l'univers. Dans tous les cas, rien ne prouve qu'il s'agisse réellement d'une invitation comme le pense Elizabeth (c'est son côté religieux qui interprète cela de cette manière, Holloway n'y voyant lui-même qu'une simple carte).

      Pour la date exacte à laquelle les Ingénieurs créent la vie sur Terre, et si celle-ci est belle et bien l'origine de toute vie sur notre planète, j'aurais du mal à me prononcer. Mais cela soulève effectivement le fait que leur opération avait une visée sur le très long terme. Dans ce sens, je ne peux finalement penser que les Ingénieurs avaient la volonté de créer une simple armée pour se défendre d'une menace précise, mais plutôt d'étendre leur domination sur l'univers de manière générale, en créant l'être parfait qui, au final, aurait peut-être même dû devenir leur propre évolution, leur peuple, leurs enfants.

      Enfin, il n'est pas sûr que les Ingénieurs veulent détruire l'humanité grâce à la matière noire (c'est juste ce que pense le capitaine et Elizabeth). Un vaisseau militaire de cette envergure dispose certainement d'autres armes technologiques assez efficaces, ils étaient peut-être simplement en route pour directement nous atomiser. Pour les raisons qui les empêche d'envoyer du secours sur LV-223, c'est peut-être ce que nous indiquera une éventuelle suite (je vois bien Elizabeth débarquer sur une planète des Ingénieurs aussi morte et désolé que l'est justement LV-223... On peut même croire que les Ingénieurs sont une espèce mourante, à cause des xénomorphes, et qu'ils espéraient justement trouver leur salut en créant l'humanité !)

      Deuz

      Supprimer
    2. Je peux faire un p'tit commentaire un peu coquin : je crois que les scénaristes ont un peu abusé du Hentaï (vous savez, ces mangas ou animés japonais pornos). J'abuse légérement mais je vous promet avoir reconnu une des scènes chères aux ados nipons : les pieuvres ou tentacles geantes s'introduisant dans les salles de classes, les vaisseaux spaciaux, etc.... Ces monstres aux multiples bras gluants abusant sexuellement des collégiènes en commançant par leur bouche puis leur intimité.
      Je vous promet eu avoir presque peur de retrouver ces attrocités dans promothéus. Par deux ou trois fois, les bouches de nos héros ont étés investies par des monstres. Heureusement, c'était un film américain ! Bien prude et catho !
      Imaginez le même film réalisé par des français !!!!
      LOL !

      Supprimer
  5. Deuz, stop de vouloir usurper le site de Jam, on t'a grillé...

    RépondreSupprimer
  6. salut!

    déjà, très bon site, très bonne analyse, même si personnellement j'aurais d'autres théories... déjà rien n'indique que la première scène se passe sur terre ! les ingénieurs faisant de la terra formation, ils ont pu "coloniser" d'autres planètes! enfin bref, ça c'est pas très grave !

    Ensuite, les "2000 ans" ça veut dire koussi koussa a peu près l'arrivée/la mort de notre ami J.C (prononcé Jay See); je pense que soit Jésus était un ingénieur , et le fait que les humains l'ai tué , déchaine la colère des ingénieurs, qui vont donc vouloir nous éradiquer.
    Mais Ridly Scott a affirmé qu'il avait pensé à cette option, mais que finalement, ça n'était pas ça. Mais cette histoire de 2000 ans, ce n'est surement pas un hasard.

    Pourquoi "pense-je" cela ?
    Car le film est très centré sur la religion ! Notre création, des ingénieurs mi anges mi démon... et au final, seule Shaw, la plus croyante, celle qui croit jusqu'au bout, survit.

    J'ai lu certaines théories assez poussées, me confortant dans ma théorie: en gros, on va dire que Dieu existe, voila c''est comme ca. Donc : à l'arrivée de Jeezus, les humains commencent a prôner le fait qu'il y ait un seul Dieu tout puissant, créateur de toute chose blablabla... Mais les ingénieurs, créateurs de l'humanité sur terre, en on marre de voir leur travail renié par un mec a barbe, et qui commence a faire pas mal d'adepte. Enervés, ils décident d'exterminer les bipèdes que nous sommes. et la, Dieu, dans sa toute puissance, retourne l'arme que les ingénieurs avaient crées contre eux. Voila voila, c'est dit rapidement, mais j'ai lu ça quelque part.

    Et selon moi la "carte", comme Shaw l'a compris, n'est pas une invitation comme vous le pensez, mais un avertissement, genre: "si vous faites n'importe quoi, on a une arme très puissante la bas, faut pas s'y aventurer"

    RépondreSupprimer
  7. Hello Deuz merci pour ta reponse et desole pour le melange de pseudo.

    Je me demande si l'apparition du xenomorphes n'est pas posterieure a celle des etres humains. Cela pourrait expliquer pourquoi les Ingenieurs aient attendu plusieurs milliers d'annees avant de se decider a nous "aneantir". On pourrait imaginer que des experiences utilisant la matieres noire menees sur les etres humains auraient revele une nouvelle espece (le xenomorphe). Les Ingenieurs, fascines par cette decouverte, auraient finalement decide de transformer ce qu'ils avaient cree en envoyant de la matiere noire sur terre.

    RépondreSupprimer
  8. Hello Anonyme (il va falloir qu'on signe nos posts sinon on va plus s'y retrouver lol)

    Je suis assez d'accord avec toi quant au choix de la date de l'attaque des Ingénieurs qui remonte à l'époque de JC. Ce n'est sûrement pas un hasard. Ceci étant le christianisme est la religion la plus répandue depuis seulement quelques siècles. On commence à parler de chrétienté a partir de 300 avec la conversion de Constantin. Apres cela le christianisme se repend en Europe mais pas en Asie ni en Afrique ni même aux Amériques (il faudra attendre Christophe pour ça - 1492). De plus il existe d'autres religions! L'islam commence son expansion avec les Maures en 700 pas avant (d'ailleurs Mohammed n'est ne qu'en 610). Quid du bouddhisme apparu 3 siècles avant JC? Ridley ferait a mon avis une grosse erreur (ou en tout cas je serais très déçu) en ne se focalisant que sur le christianisme.

    Advent

    RépondreSupprimer
  9. Hello Deuz !
    J'aime bien ta théorie, tout ce tiens. Mais la scène du début pose encore beaucoup de question.

    Pour le reste, C'est vrai que le coup du geologue qui se perd comme un collégien est un peu gros, mais ça pourrait etre justifié.
    Par contre, meme si j'ai adoré la scene de la césarienne ( et Noomi Rapace qui joue parfaitement bien ) et qu'elle pourrait etre crédible, j'ai du mal a admettre ce qu'elle arrive a faire apres au vu des points de sutures qu'elle a dans le ventre.
    Mais bon c'est du cinéma et il faut en accepter les exagérations.

    bravo pour tes articles.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ce developpement c'est vrai qu'en sortant de la salle j'étais un peu perdu sur certain point et ta logique me semnle complétement probable. en tout cas tu as fais du super travail sur cet article. continue comme ça!
    (et je confirme la césarienne est une scène enorme!!!)
    sincère salutation d'un fan d'alien

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir,

    Merci pour cet article fort intéressant,

    je viens juste de voir le film.

    Vraiment je n' ais pas été déçu je l' ais trouvé bon et bien fait malgré quelques scènes un peu "nunuches" genre... coucou Mr le serpent transparent ressemblant à un méchant cobra...Et si je vous tend la main que se passe t' il? HHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA mince je suis mort lol

    franchement même juste en bas de chez moi je touche pas un serpent...alors à des années lumières de la terre ...faut être con...

    j' ai bien aimé le style de ton article et tu as beaucoup réfléchit.

    Par contre je pense que comme le dit l' Anonyme12 juin 2012 05:21

    les ingénieurs ne retournaient surement pas sur terre pr nous détruire.

    en 2000 ans avec leur technologie ils avaient largement le temps...

    De plus tu ne mentionne pas une chose d' une importance CAPITALE dans le comportement du SPACE JOCKEY à son réveil...

    j'ai tout d abord pensé que le space Jockey tombait d épuisement en sortant de sa capsule d' hibernation mais...

    en voyant le vieux Weyland le space jockey se... PROSTERNE CLAIREMENT devant lui...

    c'est la scène qui m'a le plus marqué dans le film et j'avoue me poser beaucoup de question ...

    Arsene

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, une chose me frape dans le film c'est la rapidité du débarquement sur la planète de l'équipe scientifique pour visiter le dôme,
    C'est comme une course de vitesse on rentre dans les véhicules et op c'est le rallye à celui qui sort le plus vite sans connaitre la planète il fonce comme des malades.
    Bon les scaphandres sont un peu vieillot et léger aussi sortie des films de série B de époque des années 60, sans connaitre l’environnement c'est partir explorer un monde étrange
    comme des gamins courir sur une plage. Après cela ils rentrent dans le dôme comme dans un moulin pas de porte a ouvrir ou autre système de sécurité vu que c'est un laboratoire de stockage plus un hangar pour planquer un vaisseau géant des ingénieurs "bonjour la sécurité!!!" au vu des agresseurs comme les Prédators probablement leurs ennemis juré. oui on oublie les prédateurs qui joue avec les aliens pour s’entraîner à des combats d'initiations pour devenir des bons tueurs. La fin du film me laisse sur la faim, sur quelle vaisseau elle décolle la j'ai rien compris??? Aussi la bagarre entre l’ingénieur et la pieuvre la pieuvre tue l’ingénieur et mort à son tour pourquoi??? franchement la pieuvre qui as grandie dans le ventre de la fille c'est du n'importe quoi et déjà vu dans d'autres films et cela ne fait pas peur c'est plutôt ridicule. par contre dans le huitième passager la c'est plus horrible et cela surprend.

    RépondreSupprimer
  13. Petite réflexions en réponse sur Prometheus à qui je ne pardonne pas sa somme colossale d'incohérences et de personnages plus stupides les uns que les autres.

    J'ai bien aimé la série alien que j'ai vu il y a plus de dix ans, donc on ne peut pas me reprocher d'être déçu dans mes attentes.

    Par contre, ce qui m'énerve, c'est qu'un réalisateur se dise : "allez, on va mettre tous ces trucs qui n'ont aucun sens parce que de toutes façons, nos spectateurs sont des abrutis, ils ne remarqueront même pas".

    Vu le niveau d'incohérence, c'est du foutage de gueule, de l'insulte délibérée à l'intelligence du spectateur.

    Presque tout a été dit par l'odieux connard : http://odieuxconnard.wordpress.com/2012/06/03/promethee-use-et-abuse/

    Sur votre 1er argument :
    "ce fluide noir, il semble logique que celui-ci n'ait pas les mêmes effets destructeurs sur nous que sur les Ingénieurs, qui y sont eux génétiquement étrangers. Ainsi, l’absorption directe de la substance noire provoque une mutation/évolution accélérée chez ceux dont la structure génétique en est déjà partiellement composée."

    Alors pourquoi, tel un cri de génie, au cours du film, les "scientifiques" s'exclament suite à l'analyse de la tête d'ingénieur : "oh mon dieu ! C'est le même ADN !"
    Déjà, si c'est le MEME ADN, pourquoi ce sont des ingénieurs et pas des homo sapiens ??? Passons, le programme de terminale Scientifique doit être hors de portée des scénaristes.


    2) Les vers de terre et l'exoplanète.
    Se taper un voyage intersidéral pour ramener des vers de terre ? Mouahahah ! Non, autant en déduire le vrai sens caché, à savoir que les lombrics sont les vrais maîtres de l'univers car présents sur terre comme partout dans l'univers.
    Non, la vérité c'est que pour le scénariste, il y a des lombrics sur une exoplanète, normal, quoi.

    Comme d'ailleurs, ils nous affirment très catégoriquement que ces ingénieurs sont morts il y a 2000 ans en se basant sur le carbone14. Sauf que le ratio Carbone12/carbone14 spécifique à la Terre a très peu de chance d'être identique sur une exoplanète mais bon...

    Aussi, c'est ingénieurs, tiens durant les millions d'années qui nous séparent d'eux, ils n'ont jamais évolué.

    L'un d'eux fait son petit sacrifice rituel dans une rivière en buvant son liquide noir. On le voit jouer le cachet d'aspirine et on voit carrément ses brins d'ADN se désagréger. Donc, rien ne survit. En fait, ça aurait été plus simple pour lui de chier dans la rivière. Le résultat eut été identique.

    RépondreSupprimer
  14. 3) la césarienne
    La machine médicale 3000 prévue pour fonctionner dans tous les cas d'urgence ne sait pas faire les femmes. Pourquoi tant de sexisme alors qu'il n'y a pas grand chose de différent entre un homme et une femme biologiquement ? Surtout avec une machine qui est censé être à la pointe et n'exister qu'à quelques exemplaires ?
    Pourquoi sinon pour rajouter du gore facile et sous-tendre qu'elle a en fait été installée là pour le père fourras embarqué en cachette ?

    4) Ovipares VS Mammifères ?
    Vous écrivez "au niveau de la reproduction, les mammifères seraient peut-être plus évolués que les ovipares".
    Bon désolé de faire mon connard qui ramène sa science, mais bon, je suis désœuvré, je suis plus à plaindre qu'autre chose. Bref. Tout ça pour amener un peu d'explication. Dire qu'un être est plus évolué qu'un autre n'a absolument aucun sens. C'est en tout cas en contradiction totale avec la théorie de l'évolution admise par la communauté scientifique. Après, si vous êtes croyant, je ne peux rien pour vous.
    Mais bon, TOUTES les espèces sont aussi évoluées les unes que les autres. L'évolution n'a pas de direction et ne va pas vers quelque chose donc personne n'est plus évolué qu'un autre. Evolué = adapté à son milieu. A la rigueur, on peut dire que le Mérou est plus évolué que l'humain pour se déplacer dans l'eau.
    L'évolution c'est deux choses : 1) des changements ALEATOIRES qui, s'ils apportent un avantage par rapport au milieu dans lequel l'organisme vit, se transmettent à la génération suivante et donc vont se retrouver de plus en plus car qui dit avantage, dit plus de facilité à procréer. Voilà, c'est rien d'autre l'évolution. Sur des milliers de générations, ça fait que la baleine, l'humain et le chien ont le même ancêtre.

    Désolé pour cette parenthèse un peu pénible.

    RépondreSupprimer
  15. Sur votre théorie. Ben pourquoi pas, mais vous partez dans une nouvelle histoire presque. Et il y a aussi des failles.
    Les ingénieurs sont morts il y a deux mille ans mais la planète est truffée de bases contenant d'autres vaisseaux, on les voit gentiment alignés quand le prometheus se pose.
    Il y a 2000 ans, pourquoi tous leurs potes ingénieurs ne sont pas venus les aider ?

    Les ingénieurs ont décidé d'exterminer les humains il y a 2000 ans ? Quelle menace représentions nous de plus que lorsqu'ils venaient dessiner avec leur caca sur nos grottes ?

    Si cette planète est leur base militaire top secret et qu'elle ne répond plus pendant 2000 ans, qu'ont fait leurs familles et leurs potes de leur planète mère ? Ils se sont juste dit "on s'en fout, c'est pas comme si on avait transformé une planète entière en base" ? Ce qui doit pas prendre cinq minutes à réaliser non plus soit dit en passant.

    CELA NE TIENT PAS DEBOUT, c'est tout ! Cela et encore cette petite liste :

    - on arrive sur une planète inconnue et on rentre direct, au pif, sans savoir où on va et ho ! Miracle ! On tombe pile sur un truc extra-terrestre en pas cinq minutes. Drones ? Sondes ? Non ! Trop réaliste.
    - Je suis un scientifique, mais sous prétexte qu'il y a de l'air, j'enlève mon casque. Les maladies amenées par Christophe Collomb en Amérique, jamais entendu parler.
    - Oh ! Un membre d'équipage est malade ! Deux option : il y a bien le module de quarantaine qui est fait pour, mais je veux pas l'abimer, j'ai pas fini de payer le crédit. D'un autre côté, j'ai bien envie d'utiliser mon lance-flamme, et puis ce serait tellement poignant de cramer un mec devant sa femme, ça ferait bien dans un film ! Allez ! Je le crame !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est formel, une peinture date de 620 APRES jc http://imageshack.us/photo/my-images/827/fresques.png/, donc s'il communiquent avec nous, il l'ont fais en 620, et nous ont pas buté... La dessus personne n'a de réponse satisfaisante, ni sur pourquoi les peintures, pourquaoi 2000ans, qu'ont fait les potes sj de la planète mère, etc, mystère total

      le point 2 de la liste +1
      le point 1, ils ont pu avoir de la chance et tomber pile dessus, ça fait gagner du temps, sinon, il aurait fallut chercher avec oui des drones ou que sais-je, non ce point n'est pas le point le plus majeur a mon sens. Il peuvent avoir de la chance quand même, ça existe (et accessoirement ça equilibre un peu leur abrutisme congénital).

      Supprimer
  16. - Je suis un milliardaire sur le point de crever et capable de créer des droïdes que je ne paie pas, qui ne respirent pas, qui sont super intelligents, je pourrais rester en stase pénard sur terre et en envoyer une cinquantaine, mais non, pour 1000 milliards de dollars, je préfère envoyer des débiles qui ne se sont jamais vus avant (super préparation !) et venir moi aussi, juste pour le fun !
    - Je suis un biologiste qui a la trouille de tout et tout le temps, mais dès qu'un vers mutant se pointe devant moi, je me dis que j'aimerais bien le caresser parce que, il est trop mignon.
    - Je suis un scientifique, mais à la question "et qu'est ce que tu fais de 300 ans de darwinisme ?" ma réponse en bois est "J'ai choisi de croire." Et bien voilà un super argument imparable.
    - J'ai réussi à survivre contre toute attente à ce fiasco total avec une tête de droïde qui m'aide à piloter un vaisseau alien, que fais-je ? Et si je rentrais sur Terre pour qu'on étudie la technologie de ces aliens qui veulent nous exterminer pour ensuite envoyer une mission réfléchie et préparée (ce coup-ci) vers leur monde histoire qu'on ait quelques arguments à faire peser.
    OH... PFF... Non, le premier que j'ai croisé a essayé de me tuer (deux fois !), mais je vais quand même aller voir tous ces potes sur leur planète mère en me disant qu'ils seront sympa avec moi.
    - Je suis capitaine d'un vaisseau, j'ai deux personnes sous ma responsabilité qui sont coincés à l'extérieur dans un endroit où il y a pleins de cadavres aliens et un drone qui signale une forme de vie. Je décide d'aller me taper la blonde tranquille, ok, soit. Mais je pourrais quand même laissé un mec de quart pour surveiller que les autres s'en sortent, non ? NON.
    - Le vaisseau comporte 18 membres d'équipage. Il y en a bien 8 qu'on a jamais vu, par contre, au moment du sacrifice final, le captain leur demande pas leur avis et ne leur propose pas d'aller dans la capsule de survie.
    - Je suis blonde, je fais des pompes direct quand je me réveille après deux ans alors que les autres vomissent leurs tripes, je suis donc balèze. Maintenant tout va péter. Pourquoi au lieu d'aller peinarde dans le module de survie, je prends le temps d'enfiler pendant trois plombes une combinaison et de m'éjecter à part ? Ah oui ! J'avais oublié que je devais me faire écraser par un vaisseau extra-terrestre, je suis conne ! J'avais pas lu le scénario.

    Faut-il vraiment que je continue ?


    Bon, c'était un peu long, mais ça m'a un peu agacé d'être pris pour un abruti par Monsieur Scott.

    RépondreSupprimer
  17. Encore un excellent article, avec des explications très sensées et interessantes. Cela éclaire beaucoup de coins d'ombres et j'ai tendance à aller dans ton sens. Et merci à Pierre Bourbon pour m'avoir fait autant rire!

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    J’ai vu le film cette semaine et depuis je cogite pas mal … Pour l’essentiel, cette analyse correspond assez à la mienne. Sur quelques points, j’ai quand même une lecture divergente :

    Je ne suis pas convaincu que, lorsque les ingénieurs se font massacrer par un xénomorphe il y a 2000 ans, et qu’ils étaient manifestement sur le point de revenir sur Terre, c’était forcément dans l’objectif de nous détruire en s’apercevant du risque que nous représentions pour eux de faire apparaître de nouveaux xénomorphes.

    Je pense que les ingénieurs ont découvert le liquide noir, ils savent le créer (à partir de xénomorphes ? par exemple en élevage ?) ou le synthétiser. Ils s’en servent pour créer des espèces à leur image ou les faire évoluer de façon accélérée. Ils sont ainsi nos créateurs, comme le montre le début du film.
    Il y a 2000 ans, je pense qu’il était simplement temps pour eux de venir une n-ième fois nous visiter pour voir où nous en étions dans notre évolution ou pour nous améliorer.

    S’ils craignaient réellement les xénos, comment expliquer que dans le 8ème passager le Dérelict transporte une cargaison d’œufs avec leur facehugger ? Il s’agit bien d’une cargaison, car les œufs sont baignés dans une lumière bleue dans une forme de piscine.

    Les xénos sont dangereux pour eux comme pour nous (ils en font les frais dans Prométheus comme l’ingénieur du Dérelict), mais s’ils connaissent et maitrisent le liquide noir, c’est qu’ils doivent pouvoir les maîtriser. Ce qui n’empêche pas les accidents …

    Les ingénieurs se livrent plutôt, à mon avis, à des expériences en tous genres à partir du liquide noir, afin de créer une espèce à leur image, la plus perfecte possible, et qu’ils soient en même temps capables de contrôler. Les hommes sont une ces expériences. Sauf qu’à ce petit jeu, ils finissent forcément par perdre le contrôle de leur création qui, elle, cherche à s’émanciper …

    On peut y voir une mise en abîme : les ingénieurs nous créent à leur image et finalement nous échappons à leur contrôle. Les hommes créent des androïdes à leur image, de plus en plus réussis, et eux aussi ont leur vélléités de libertés (voir David seul au début du film qui vit sa petite vie … ou bien les réplicants de Blade Runner)

    Lorsque le créateur en revanche s’aperçoit que sa créature lui échappe, il tente de la détruire : Quand l’ingénieur sort de sa stase, il n’est pas agressif de suite : il me semble plutôt intrigué par le fait de voir certaines des créations de son peuple face lui. En revanche, après avoir entendue la requête de Weyland et avoir découvert en David un androïde créé par nous même à notre image, il comprend que nous sommes complètement hors du contrôle des ingénieurs et qu’il faut nous éradiquer. Il reprend son voyage vers la Terre mais cette fois ci pour mettre un terme à une expérience ratée.

    La grosse zone d’ombre à éclaircir reste à mon avis l’origine des ingénieurs. Mais ça la suite de Prométheus devrait y répondre.

    Alex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois un petit problème dans cette théorie : les Ingénieurs sont clairement sur le départ suite à l'attaque des xénomorphes. Si tel n'était pas le cas et qu'il s'agissait simplement d'une visite de routine pour voir l'évolution de leur expérience, ils auraient logiquement reporté cette mission secondaire et projeté de se rendre ailleurs après que tout leur équipe se soit faite décimer (leur propre planète par exemple, s'ils en ont une...). Les Ingénieurs sont tous en train de se faire bouffer par les xénomorphes et leur première réaction et d'appareiller en urgence un vaisseau pour aller sur Terre : les deux éléments sont donc forcément intiment liés. Peut-être d'une manière que celle que j'ai pu trouver, mais ce lien existe indubitablement.

      Sinon, dans le premier Alien (Director's Cut), les Ingénieurs ne cultivent pas les œufs de xénomorphes, il ne s'agit pas du tout d'une cargaison à mon avis : l'Ingénieur a le ventre explosé par le xénomorphe qui en est sorti et pas loin de lui, on voit une ouverture dans le sol qui est rongé par de l'acide. C'est en passant par ce trou que l'équipage découvre les œufs. S'il s'agissait d'une cargaison, un escalier y conduirait (et on trouverait certainement une porte fermée donnant sur cette salle, comme dans Prometheus), mais là, on voit clairement que c'est un xénomorphe qui a créé ce trou avec son acide, pour ensuite pondre dans la soute du vaisseau abandonné. C'est un nid.

      Supprimer
  19. Une question en rapport aux "ingénieurs". Ces "ingénieurs" sont-ils des clones? Reproduit à des tâches militaires? Engendrer la vie sur des planètes en offrant leur adn mêlé à la substance noire. Parce que "l'ingénieur" du début du film est identique à celui qui se réveille dans le vaisseau.

    Autre question. On voit plusieurs dômes , donc plusieurs vaisseaux... Est-ce que tous les vaisseaux ont subis le même massacre? Et je trouve que ces dômes ressemblent étrangement à des nids...

    Mushus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les Ingénieurs ont tous la même tronche, mais de là à dire que ça en fait des clones, pas forcément : plein d'espèces sont formées d'individus qui semblent, à nos yeux, complètement identiques les uns aux autres (un exemple comme ça, au hasard : les dauphins ^^). Mais ce n'est pas non plus impossible.

      Supprimer
  20. Analyse intéressante ma foi, et qui offre (enfin) un point de vue cohérent

    Cela dit, moi aussi j'ai eu le sentiment que les ingénieurs sont des sortes clones, ou plutôt des êtres synthétiques parfaits fabriqués à l'image du vivant, cad des entités bio-mécaniques 100% organiques générées à partir d'ADN (conçu par les "dieux" de la soucoupe du début?) - ça expliquerait, entre autre, pourquoi les scientifiques terriens arrivent à réanimer une tête vieille de 2000 ans...

    Ainsi les Ingénieurs ne seraient donc pas vivants au sens propre, mais seulement fait à l'image de la vie, et leur quête serait de comprendre.. la vie - pourquoi pas, en passant justement par l'étude occulte du xénomorphe...

    Néanmoins il me semble que dans alien 1, les oeufs sont alignés, et protégés par un système de détection (lumière bleue), donc ce n'est pas un nid sauvage mais bel et bien d'un élevage artificiel sous contrôle (ou du moins l'illusion du contrôle ^^)

    & bravo pour ton site, +1 pour les critiques BD :))

    Mulder

    RépondreSupprimer
  21. Voilà je viens de voir Prometheus, il n'est sortie qu'hier (03/09/2012) en Chine ^^.
    Alors voici ma théorie, déjà il faut savoir que Prométhé, figure légendaire est celui qui vole le feu aux Dieux (autrefois uniquement privilège des Dieux), comme l'est la création de la vie. En effet Prométhé est le symbole de la science qui échappe au controle de son créateur.

    Tout le film est en effet sur ce sujet, la création de la vie sur Terre par exemple est pour moi une expérience scientifique à grandeur réelle, comme le ferait certain scientifique sur une fourmilière. L'expérience à pour des raisons X ou Y pas apporté les résultats attendus où au contraire était prêt pour un second stade de son évolution.

    Les ingénieurs sont une espèce avancé, qui ont joué avec le feu en essayant de maîtrisé les forces de l'évolution et du vivant. Leur création, que sont les xénomorphes (car pour moi il sagit bien d'une création, d'une arme biologique de destruction massive) c'est retourné contre eux. Ils se sont immolé avec le feu de Prométhé.

    La mise en abîme est ici intéressante et particulièrement complexe, l'homme en recherchant ces origines entreprenant un voyage sur une autre planète, avec un Android qui "veille" sur eux, pour moi véritable héro de l'histoire et qui possède la meme curiosité scientifique, lui autorisant de faire des expériences sur les humains de la même manière que les humains s'autorise à faire des expériences sur les chimpanzés.

    On retrouve donc le thème classique de la science fiction, sur l'éthique de la science et sur les dangers de ces retombés, à jouer avec le feu on se brule.

    Seulement le thème ici est mal abordé et reste sous jacent et secondaire et n'est pas assez mis en evidence, alors qu'il est brillament abordé dans Planet of the Apes (2011). Ce qui laisse le spectateur avec nombre de questions irrésolues révélateur d'une faiblesse scénaristique importante, alors faire une ouverture, avoir un bouleversement scénaristique ou laissez le suspense sur une question au spectateur, si c'est bien amené est plaisant (comme dans Inception ou Shutter Island); cette question est souvent centrale à l'histoire et revet une dimension philosophique, éthique, qui mène à une reflexion générale. Ici ce sont des questions simple, qu'une ligne de dialogue quelque part dans le film aurrait pue permettre de répondre qui cache l'intérogation générale et le thème du film qu'est: Pourquoi une race supérieur nous à créer?
    Le résultat déroutant, décevant vis à vis du potentiel de l'idée original, se laisse tout de même apprécier grâce à la réalisation irréprochable des effets spéciaux.

    RépondreSupprimer
  22. ta théorie ne ce tient pas. les ingénieur on le même ADN que nous. enfin nous avons le même. enfin ça reste l'une des plus sympa que j'ai pue lire. dans les autres film un chiens est contaminé. de plus le liquide noir comme tu dit nous fait muté. si c'est un échec pour les ingénieurs alors pourquoi allez jusqu'au bout en allant le rependre sur terre. mieux vaut envoyé une bombe et détruire aussi le "laboratoire" on voit bien qu'il vas au bout de l'expérience. autre question pourquoi les ingénieurs sur leurs planète d'origine sont pas revenue sur le laboratoire. 2000 ans ils ont eux le temps ? bizard. il reste que ce film me gêne même après ta brillante analyse ;-) t'est pas loins du compte en fait.

    RépondreSupprimer
  23. A ma première vision du film, j'avais une hypothèse très différente et qui me plaisait bien:
    En voulant chercher leur créateur, les humains ont crée l'Alien.
    La boue noire qui semble être une arme générative se retrouve pour la première fois, grâce a david, dans le corps d'un humain et va évoluer de corps en corps pour atteindre ce proto- Alien si mignon que nous découvrons a la fin, et qui évoluera quelques années plus tard vers l'Alien "classic".
    Bien sur, a la vision d'une fresque Alienesque sur le mur de la chambre aux Tupperware, cette théorie ne tiens plus, dommage, ils auraient pu couper ce plan, et hop!
    C'eut été un "petit dommage collatéral" à l'aventure, en quelque sorte.
    (qui aurait même pu être placé a la fin du générique car il ne concerne par le thème et la quête de l'histoire principale)
    J'aime aussi beaucoup l'idée d'un internaute qui émet l'hypothèse amusante que le séjour de deux ans en stases a totalement détraqué les cerveaux humains, expliquant toutes les conneries qu'ils font, et que seul david a la lucidité d'en profiter pour faire des expériences, a son tour, sur l'être humain.
    Voyez, il suffisait d'un simple dialogue de la tête expliquant tout a shaw a la fin pour justifier une bonne partie des aberrations !
    Un bon nettoyage dans le montage et le simple rajout d'une scène aurait pu clarifier un beau morceau.
    Mais tous vos autres questionnements sont hélas toujours valables.
    De plus, c'est triste aussi de savoir que selon que vous mourrez plus ou moins tôt dans l'histoire on vous donnera un casque plus ou moins résistant aux chocs.
    C'est un peu con.
    L'idée de pierre est excellente; envoyer sur la planète des ingénieurs tout un équipage d'androïdes ( commando à la aliens) commandé par un seul humain, pour leur foutre sur la gueule.
    (A noter que chez scott, les lois de la robotique, on s'en balance, et ça c'est toujours marrant.)
    A noter aussi que scott a répondu a une interview qu'il y avait deux androïdes a bord.
    Vickers, je pense, mais elle ne semble pas être au courant.
    (Mais encore une fois, le comportement de son père contredit cela)
    Plus on regarde le film et plus les théories se contredisent.
    Non décidément, on aura beau me faire croire que c'est réfléchit, cela restera une bouse intergalactique superbe qui aura su créer des débats qu'on ne tenait plus depuis Lost et ca c'est déjà pas mal...!
    (J'espère que les commentaires audio et autre making sauront clarifier enfin la gestation de ce monstre.)

    RépondreSupprimer
  24. Je constate à la lecture de ces commentaires, ici et ailleurs, qu'il y a désormais bien pire qu'un spectateur n'ayant pas compris la trame d'un film. Spectateur qui, fut un temps, se serait contenté d'affirmer qu'on ne l'embobinait pas si facilement mais en évitant d'argumenter, car trop peu sûr de lui quand au bien fondé de ses critiques négatives.
    En effet, aujourd'hui nous croisons également de drôles d'individus s'évertuant à croire qu'ils ont eu la capacité de "voir" ce que le commun des cinéphiles aguerris n'auraient pas vu car pas assez observateurs. Leurs méthodes, très brouillonnes, sont paradoxalement d'un amateurisme grossier qui me gêne pour eux. Vous, experts en décryptages es scénarios dits bancals, inventaient fausses incohérences et erreurs, la faute à votre besoin premier, devant un écran, qui est que l'on vous serve tout sur un plateau, tels des assistés.

    Et comme le miroir, vous réfléchissez, mais ne pensez pas.


    En cela votre condition s'avère très à propos vis à vis du film, puisque vous représentez, en partie seulement (et heureusement), une triste étape de l'évolution de l'Homme.


    Mais mon optimisme demeure. Car Deuz, lui, véritable spectateur cinéphage, se pose nombre de questions au lieu d'attendre qu'on le prenne par la main. Et là est la volonté de Ridley Scott et de ses collaborateurs.


    D'ailleurs, ce cher Ridley était loin d'avoir gagné ma confiance lorsque l'annonce fut faite du tournage du film. Pour moi, il ne suffisait pas d'être le réalisateur de l'un des meilleurs (LE meilleur ?) opus de la saga pour oser faire cela. Alors j'ai lu des critiques, encore des critiques, toujours plus de critiques en pensant que je ne verrais jamais le film car plus j'en lisais, plus je m'inquiétais. Prometheus était si mauvais que ça ?

    Hmmm... comme le désarroi était unanime j'ai logiquement décidé de... visionner le "mauvais-film-avec-tout-plein-d'incohérences-mais-de-belles-images", car il est entendu que rien n'est moins dissuasif qu'un effet de masse selon moi.
    Et je m'en doutais : oui, erreurs il y a. Pas dans le film mais dans l'organisation des connexions neuronales de nos chers "experts-critiques" qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Et j'ai peur que plus cette distance s'accroit, plus ils soient de mauvaise foi http://www.tommytomkinss.com/PINNNNNNNOCH.jpg
    Bref, j'ai soigneusement noté les "incohérences" relevées par les joyeux lurons cinéphiles du Dimanche que j'ai pu lire ci ou là et après avoir éliminé celles qui n'en étaient pas, il faut avouer que le film tient extrêmement bien la route - même si nos deux scientifiques se perdent sans qu'on ne sache pourquoi - oui, même en prenant en compte cette grossière erreur, nous somme loin, mais alors très loin du blockbuster à foutage de gueule qui envahissent les écrans depuis tant d'années.

    Ah oui, j'allais oublier : bonne réflexion Deuz, gageons que la (les) suite(s) nous en apprendront de belles :)

    RépondreSupprimer
  25. Il y a un truc qui me chiffonne dans toute l'analyse ... Comment détruire l'espèce humaine car selon ta théorie la matière noire ne nous tue pas, et donc créerait exactement ce que les ingénieurs ne souhaitent pas... C'est la, la subtilité manquante... Il doit y avoir autre chose encore...

    RépondreSupprimer